Le flou

Un photographe qui n’a pas compris qu’il fallait avant tout simplifier ses vues et être capable d’en justifier le détail est artistiquement mort.

Henri Peyre
Flou du peintre, flou du photographe

La radicalité affichée de cette conclusion m’a fait sourire, mais le contenu de cet article offre un point de vue stimulant sur la relation entre le dessin et la photo, qui mérite cinq minutes de lecture.

Une réponse sur “Le flou”

  1. Bien d’accord, c’est une lecture intéressante, presque cruciale tant elle amène à interroger les images qu’on fabrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.