Nouveau projet de photographie

Hé bien, après six mois pendant lesquels je n’ai pas fait une seule pellicule, le désir d’images argentiques revient. Je le dois indirectement à Dolorès Marat, c’est-à-dire à l’exposition Au fil d’une vie organisée par l’excellente galerie La Chambre (www.la-chambre.org) à Strasbourg. J’avais déjà vu de ses images sur l’écran de mon téléphone, qui me plaisaient, mais comme dirait un photographe de mes amis : « Rien ne vaut un bon tirage ». Je confirme ; les tirages sont tellement beaux que j’ai failli en acheter un (j’ai investi au lieu de ça dans de la pelloche).

© Dolorès Marat
© Dolorès Marat
© Dolorès Marat
© Dolorès Marat

Dolorès Marat fait une photo dans laquelle je reconnais une compatriote de ce monde à la périphérie des espaces familiers, à la frontière entre le rêve et la matière. J’ai oublié comment il s’appelle, mais des réminiscences surgissent, des images, parfois des odeurs ou des sensations tactiles… Je cherche encore comment mieux les transmettre et j’apprends quelque chose de son travail.

Pour en revenir à mon projet, il a surgi voici une semaine, télescopant plusieurs idées éparses. Je vais partir faire du wwoofing pendant 6 à 9 mois, avec un stock de films positifs Ektachrome E100 en conséquence. L’approche ne sera pas documentaire mais poétique — même si les deux ne sont pas du tout incompatibles. La perspective est celle d’un rapprochement avec la Nature, les arbres, la forêt, les animaux, les plantes, l’air, le soleil, la nuit, etc. Départ prévu pour la mi-novembre…

www.wwoof.fr/

 

 

Une réponse sur “Nouveau projet de photographie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.